Economisons l'énergie

Avec ses écoles, piscines, musées et salles de sport, la Ville dispose d'un patrimoine d’une centaine de bâtiments qu'elle s'attache à rendre plus économe en énergie.

Une réduction régulière des consommations

29%, c’est la réduction des consommations d’énergie pour le chauffage entre 2007 et 2016 (à température extérieure similaire), grâce aux efforts d’amélioration des performances techniques et des travaux de rénovation. En parallèle, les consommations électriques ont baissé d’environ 10%.

Les bâtiments publics exemplaires

De nouveaux équipements publics exemplaires 

Dans la continuité des travaux d’exemplarité réalisés sur les écoles passives, la nouvelle piscine Lesaffre fait l’objet d’une démarche ambitieuse avec un objectif de réduction de 48% des consommations et de 51% des gaz à effet de serre grâce à :

-          un raccordement au réseau de chaleur

-          une isolation, une ventilation double flux et des équipements thermiques performants

-          un système combiné de 54 m² de solaire thermique pour le préchauffage de l’eau sanitaire et des bassins et production d’énergie solaire photovoltaïque

Le projet est complété par un système de désinfection à l’ozone plus écologique et meilleur pour la santé, ainsi que de la récupération d’eau de pluie pour les usages extérieurs.

Un éclairage des bâtiments plus performant 

Au fil des interventions de maintenance, les éclairages sont repensés et optimisés. Remplacés notamment par des Leds, ils permettent une diminution de puissance de plus de 50% tout en améliorant le confort visuel des utilisateurs.

En 2016, des étudiants du Lycée Colbert ont travaillé sur l’optimisation de l’éclairage du plateau de la salle de sport Alma. Ils ont notamment créé une interface de pilotage de l’éclairage en lien avec l’occupation réelle de la salle. Ces préconisations ont été mises en œuvre.

L’instrumentation énergétique des établissements

L’instrumentation des bâtiments publics a pour objectif d’optimiser les consommations d’eau et d’énergie, et d’améliorer la maintenance. Une première expérimentation d’instrumentation est menée dans la crèche Fourmies. Elle concerne la gestion des fluides et des températures grâce à des sondes extérieures et intérieures, sur les chaudières et eau chaude sanitaire. 

A l’école Lucie Aubrac, une expérimentation Effi Pilot devrait permettre de réduire de 20% les consommations grâce à un suivi extrêmement fin des sources de consommations. Les empreintes de consommation des différents équipements (ascenseur, ordinateur, éclairage, etc.) sont reconnus par l’ordinateur et optimisés.

La valorisation des CEE

La Ville a contractualisé avec une société spécialisée dans la valorisation des Certificats d’Economie d’Energie. Ceux-ci sont obtenus par la réalisation de travaux d’économie d’énergie (isolation, changement de vitrage ou de chaudière, etc.). Près de 4000€ ont ainsi été récupérés.

Un effort continu sur la performance de l’éclairage public

Améliorer la performance 

Depuis plus de 10 ans, la Ville a engagé une démarche d’amélioration de la performance de l’éclairage public. Avec ses 13000 points, l’effort de performance environnementale a été renforcé ces 3 dernières années :

-          réduction de 17% de la consommation énergétique

-          pourcentage de leds : 7 % (892 lanternes leds)

-          pourcentage de drivers électronique à gradation: 27 %

-          pourcentage de lampes sodium sans mercure, passées en durée de vie de 4 à 6 ans : 54.6 %

Ainsi, Roubaix atteint une moyenne de 60 kWh/habitant (-7 kWh en 3 ans) en comparaison avec la moyenne française de 85 kWh/habitant et la moyenne allemande de 43 kWh/habitant.

Réduire la pollution lumineuse 

La démarche associe une amélioration du service rendu pour les Roubaisiens : meilleure performance de l’éclairage, suppression de l’éclairage intrusif, couleur d’éclairage plus performante (3000 K = blanc chaud), etc. Les baisses significatives de puissance opérées sur chaque intervention, les gradations d’intensité et le recalibrage du faisceau lumineux permettent d’éviter le rejet de toute lumière inutile vers le ciel. L’ensemble de ces mesures permettent de réduire la pollution lumineuse.

Une électricité 100% renouvelable 

La consommation d’électricité pour l’éclairage public représente environ 6 GWh. Lors du marché d’achat d’énergie, la Ville a souhaité renforcé la part d’énergie renouvelable. Ainsi  depuis le 1er juillet 2014 et jusque fin 2018, l’électricité achetée est 100% renouvelable.

Des énergies fossiles aux énergies renouvelables

L’éradication du fioul

Progressivement, la part des énergies renouvelables tend à progresser, en remplacement direct d’énergies très polluantes comme le fioul. La suppression totale du fioul est prévue pour 2019-2020 grâce au réseau de chaleur, aux travaux de remplacement des systèmes de chauffage et aux travaux énergétiques. Aujourd’hui le fioul est quasiment éradiqué dans les bâtiments municipaux : reste 5% à l’hôtel de ville, l’école Brossolette (prévu en 2018), le stade Carihem et l’école Legouvé (prévu début 2018).

Le solaire photovoltaïque en autoconsommation

Les 250 m² de panneaux photovoltaïques installés (environ 36kWc) sur le groupe scolaire Bert Quinet sont utilisés en autoconsommation depuis 2015. Pour cette installation, le contrat a été passé avec la Coopérative Enercoop, structure de producteurs régionaux d’énergie renouvelable. Quinet Bert est une école à électricité 100% renouvelable.

Les études ont été menées pour équiper la Médiathèque de Roubaix d’une installation de 36 kWc de photovoltaïques en autoconsommation couvrant plus de 70% des besoins.

Contact

Service Développement durable
Hôtel de ville
17 Grand'place
59100 Roubaix
Tél. : 03 20 66 47 72
Ouverture du mardi au samedi matin