Nos déchets : maîtriser toute la chaîne

De par son caractère urbain dense, Roubaix a bénéficié tardivement de la collecte sélective des déchets ménagers, mise en place par la Communauté urbaine. La question des déchets est au cœur du quotidien des Roubaisiens : le tri se généralise dans les lieux publics, la lutte contre les dépôts sauvages marque des points, les possibilités d'apport volontaire sont étendues.

Les objectifs

Des objectifs quantifiés minimaux ont été fixés pour la réduction de la production d'ordures ménagères :

  • -7% par habitant d'ici 2015, soit une baisse de 5 kg par an par habitant ;
  • le taux de recyclage des déchets ménagers et assimilés devrait passer de 35% en 2012 à 45% en 2015, contre 24% en 2004.

Des montagnes d'ordures? Non merci! Tout le monde est concerné. Vous trouverez ICI toutes les informations concernant la démarche Roubaix Zéro Déchet.

 

Les avancées

La généralisation du tri sélectif des déchets ménagers

La collecte sélective en porte à porte des déchets ménagers a été mise en place sur l’ensemble de la ville de Roubaix par la Communauté Urbaine entre 2007 et 2009. Selon le contexte urbain, la collecte est organisée par sac ou par benne. Cette collecte est accompagnée de sensibilisation du public : 13 000 sensibilisations en 3 ans. Malgré cela, une montée en qualité du tri est encore nécessaire, surtout dans les collectifs.

Des composteurs plus efficaces et mieux positionnés

De nouveaux composteurs ont été installés dans le quartier Ouest à proximité du parc Brondeloire.
Concernant les expérimentations engagées

  • dans le quartier du Pile : la Zone d’apports volontaires (ZAV) a été démantelée, suite aux difficultés de gestion rencontrées, et malgré des résultats encourageants quant aux services rendus aux usagers. L’évaluation de la ZAV sera restituée en 2011.
  • face au Parc du Nouveau Monde : l’espace d’apport de déchets verts ne fonctionne plus, suite à l’arrêt des activités de la Ferme aux loisirs.

La lutte contre les dépôts sauvages

L’effort pour réduire les dépôts sauvages s’accroît. La collecte hebdomadaire par LMCU des dépôts sauvages est maintenue et le dispositif municipal est renforcé par deux nouveaux postes d’agents assermentés. Néanmoins, le suivi des contraventions par l’Office Ministériel Public fait encore défaut.

L’amélioration des collectes de déchets en apport volontaire à la Ville

La collecte des piles a été clarifiée et reconduite avec l’association d’insertion ARI dans les mairies de quartier et les services techniques (ateliers municipaux, espaces verts). Une campagne de sensibilisation doit être reconduite sur ces sites.
La collecte des huiles usagées, désormais gratuite et se déroulant dans des conditions de sécurité optimales, a été confiée à une entreprise régionale recyclant cette huile après nettoyage.
Comme toute administration, la Ville de Roubaix génère une quantité de papier importante (72,6 tonnes collectées en 2010). Le ramassage a été optimisé en réduisant le nombre de sites peu producteurs et difficiles à gérer afin de se concentrer sur les sites plus fortement producteurs (40% de papiers ramassés en plus depuis trois ans). Une sensibilisation auprès de tous les services est mise en place afin d’augmenter la qualité du tri et diminuer les quantités de papier utilisées. Par ailleurs, le papier utilisé en mairie est aujourd’hui 100% issu de pâte de papier recyclé.
Les autres déchets produits par les activités de la mairie ont, à très peu d’exceptions près, tous une filière adaptée : ateliers, garage, propreté urbaine, imprimerie, espaces verts, informatique. La filière principale à maîtriser à l’avenir concerne les chiffons souillés de l’imprimerie et du garage.

Prochainement

Le tri des biodéchets dans la restauration scolaire

La Ville a mis en place des tests de collecte des biodéchets sur deux sites de restauration scolaire de plus de 200 repas/jour (école Lavoisier et école Boileau). Ces tests ont pour but de généraliser cette collecte auprès de 7 autres lieux de restauration scolaire. Cette action permettra à la Communauté Urbaine de produire du biogaz pour faire fonctionner ses bus, et de diminuer d’autant le tonnage de déchets partant à l’incinération. Une sensibilisation auprès des enfants, de l’équipe d’animation et de restauration sera réalisée afin de mener au mieux ce projet.

Le tri sélectif dans les parcs publics

Un test a été réalisé afin d’installer des poubelles de tri dans les parcs publics. Ce test ayant été concluants, l’installation de 50 corbeilles de tri est prévue dans 3 parcs et un stade à partir du 1er juillet 2011.

La réduction des déchets

Les actions se tourneront vers la réduction des déchets produits par les activités municipales : réduction de l’utilisation d’huile de friture dans la restauration, sensibilisation à l’optimisation d’utilisation du papier (recto-verso, mutualisation des documents de communication…), seconde vie des ordinateurs,… Et au sein des marchés publics : sensibilisation des prestataires dans les marchés publics sur la réduction des emballages, l’achat de produits plus concentrés ou en plus grand contenant, demande de vaisselle réutilisable dans les marchés traiteur, etc…