Récupérez l'eau de pluie

L'eau de pluie présente de nombreux avantages : non seulement elle est gratuite, mais en plus elle ne contient ni calcaire, ni chlore et elle est à température ambiante... Autant de qualités qui en font une ressource précieuse pour le jardin.

Une ressource abondante à usage encadré

Cette ressource est abondante : de 40 à 80 m3 par an pour une toiture de 100 m², d'après Terre vivante, centre dédié à l'écologie pratique dans l’Isère.

Mais attention, l'usage de cette eau reste limité dans la maison : arrosage extérieur, toilettes, lavage des sols et éventuellement lessive (si dérogation obtenue par la DDASS). Car elle n'est pas potable.

Jetez-vous à l'eau !

Si vous décidez d'installer un équipement – cuve ou citerne, collecteur avec filtre, position été/hiver et fonction trop plein, et éventuellement crapaudine – la Ville apporte de l'eau à votre moulin. L'aide s’élève à 70 € par mètre cube installé et concerne les collecteurs, les filtres à enterrer et les accessoires, les réservoirs extérieurs et intérieurs, les cuves à enterrer, les pompes, avec un minimum d’1 m3 et au maximum 5 m3. Pour vérifier que vous respectez bien les obligations légales et les normes en matière de séparation des circuits d'eau potable et de récupération d'eau de pluie, le service hygiène de la Ville passera valider votre installation.

Pour obtenir l'aide de la Ville, téléchargez le formulaire disponible en bas de page et envoyez-le.

Déclarez vos rejets d'eau collectée

Si vous rejetez vos eaux de pluie récupérées et utilisées dans le réseau d’assainissement collectif, vous êtes tenu d'effectuer une déclaration d’usage en mairie, d'après l'article R 2224-19-4 du code général des collectivités territoriales.

En savoir plus

L'eau, une ressource précieuse

Dans le monde, plus de 1,3 milliards d’habitants n’ont pourtant toujours pas accès à l’eau potable ; et 2,6 milliards de personnes - 40 % de la population mondiale - qui n'ont toujours pas accès à des toilettes ou à des latrines.
Dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement, la Communauté internationale a fixé comme objectif de réduire de moitié la population sans eau potable et sans assainissement d’ici à 2015.

Dans l'agglomération, les mesures effectuées sur l'eau potable sont bonnes. Les champs de captage, au sud de Lille, sont une des priorités de la Communauté urbaine : 75 000 arbres ont été plantés en trois ans par l’Espace Naturel Lille Métropole (ENLM) sur les 140 hectares de captage, pour préserver cette ressource.

Contact

Audrey Leclercq
Service Développement durable
Hôtel de ville
17 Grand'place
59100 Roubaix
Tél. : 03 20 66 47 72
E-mail : auleclercq@ville-roubaix.fr
ouverture : du mardi au samedi matin